Le Marché de Noël de Montbéliard

L’un des plus beaux marchés de Noël vient de s’installer au coeur de Montbéliard. Cette année, la Wallonie est l’invitée d’honneur. Peut-être pour nous l’occasion de retrouver le véritable goût des frites ??

Le marché de Noël, c’est quoi ?

  • Un pays ou une région à l’honneur, cette année, la Wallonie
  • 1 mois de festivités
  • 140 artisans, qui sortent pour nous, leurs plus belles créations
  • 60 000 ampoules qui illuminent le ciel de Montbéliard
  • Une patinoire en plein air
  • Une allée gourmande. J’y vais chaque année me faire une tartifflette de Noël…
  • Le village des enfants où est implantée la maison du père Noël. C’est là aussi où il y a tout un monde d’animaux automates… franchement, ça fout un peu la trouille !
  • Une ferme avec des annimaux, les enfants peuvent faire des tours de mini poney
  • Une pléiade de guests…Et oui, on peut y croiser, Saint Nicolas et le père fouettard, le père Noël bien-sûr mais aussi la tante Airie, (on aura l’occasion de reparler de la tante Airie dans la rubrique légendes (prochainement)) mais cette année, on pourra aussi voir les Gilles de Binche … Un peu anachronique ce mélange !!! mais j’adore les Gilles, pour ceux qui ne connaissent pas encore ces drôles de personnages affublés qui ne se déplacent qu’en bande, chaussés de gros sabots de bois et masqués, allez voir le site des Gilles de Binche, assez bien fait d’ailleurs.
    Par contre si vous les voyez avec des oranges, planquez-vous!!! Leur lancé est assez violent.

Vous pouvez retrouver le programme complet du marché de Noël 2012 en cliquant ici
(Bon désolée, le lien vers le programme du site des lumières de Noël de Montbèliard ne fonctionne plus, mais je laisse le lien au cas où ils décident de le réactiver.)

Et ci-dessous, le plan du marché.

Publicités

L’hiver arrive et la neige aussi…

Même si certains Francs-Comtois nous appellent les « Nordiques » et sont persuadés que nous vivons l’hiver sur une sorte de banquise en nous déplaçant avec des chiens de traîneaux…  Nous…Nordistes, ne sommes pas du tout habitués aux rigueurs de l’hiver Franc-Comtois.

Mon premier hiver ici a été terrible, je n’avais jamais eu aussi froid ! Faut dire que naïve comme je suis, j’avais gardé mes habitudes vestimentaires du nord, c’est à dire des vêtements surtout destinés à me protéger du vent.
Il faut savoir qu’il n’y a que très rarement du vent en Franche-Comté mais que les températures sont souvent négatives en hiver et parfois même au printemps, je n’vous dis pas comme j’avais l’air fine avec mon petit coupe-vent !!

En tout cas, ça y est les jours diminuent, les températures baissent, certains ont déjà eu de la neige d’autres seulement des gelées matinales, mais dans tous les cas il est temps de préparer sa voiture pour les déplacements tant redoutés dans la neige.

Quelques conseils en équipement :

  •  Investir dans les pneus neige, même s’ils n’évitent pas les glissades, ils permettent quand même une meilleure adhérence.
  •  Un « gratte-gratte » avec moufle intégrée (c’est mieux pour nos mimines).
  •  Prévoir une couverture et des barres énergétiques. Franchement, je ne pense pas que ce soit un luxe d’avoir cela dans sa voiture l’hiver, car chaque année on peut voir aux info, des familles entières bloquées par la neige sur l’autoroute.
  • Votre lave-glace est-il résistant aux températures négatives ?
  • Votre batterie est-elle chargée suffisamment ?
  • Votre carrosserie est-elle impeccable ? Attention le sel ne pardonne pas.
  • lubrifiez vos joints de portières avec du lubrifiant silicone.

Conseils de conduite sur neige :

  • Avant de partir : déneiger au maximum votre voiture et surtout les phares avant et arrière, et ne jamais penser que vos essuie glace sont assez forts pour dégager la neige sur votre « carreau » arrière… je vous aurais prévenu !!
  • Au démarrage : jouer avec l’embrayage, si nécessaire démarrer en seconde et surtout éviter les accélérations brusques.
  • Le mot d’ordre est : ANTICIPATION
  • La conduite : Il faut être souple, comme si vous conduisiez sur des oeufs… les mouvements brusques sont à bannir.
  • Le freinage : Attention aux distances de freinage, elles sont x 4 sur la neige, privilégiez le frein moteur, jamais de freinage brusque, essayez d’appuyer sur la pédale par à coups pour conserver de l’adhérence.

Dernier conseil : pensez à tester l’adhérence de votre voiture au tout début de votre trajet.

Aller,  Bonne route !

Les Carnets de Julie – En Flandres

Samedi 10 novembre 2012
Les Carnets de Julie sur France 3 à 17h00 : Le Pays de Flandres

Situé à la pointe du Nord-Pas-de-Calais, le Pays de Flandres se divise entre la Flandre intérieure, avec ses collines d’Artois et ses plateaux du Hainaut-Cambrésis, et la Flandre maritime, donnant sur la Mer du Nord. Cette région aux paysages nuancés est riche par la diversité de ses patrimoines. Les moulins à vents, églises, halles, maisons flamandes qui composent le paysage, ainsi que son folklore, ses carnavals, ses estaminets, et sa gastronomie, contribuent à faire de ce pays, une région touristique à l’aspect festif et convivial.

Pour voir ou revoir la video c’est ici

Le goût du Jura

Des Racines & des Ailes
Mercredi 7 novembre 2012 à 20h45 sur France 3

Région de lacs et de montagnes, le Jura est un territoire qui abrite des paysages incroyablement variés. A travers la Franche-Comté, nous partons à la découverte de ce paradis méconnu, entre nature sauvage et produits d’exception…

Stéphane Tissot est un viticulteur, précurseur en matière de culture biologique. Ce passionné des saveurs du Jura produit une trentaine de vins différents, privilégiant les méthodes douces héritées des anciens pour valoriser l’expression des terroirs. Nous le suivons dans l’élaboration du prestigieux vin de paille, un véritable nectar…

Nous allons également à la rencontre de Edouard Hirsinger reconnu comme l’un des meilleurs chocolatiers de France, incarnant la quatrième génération d’une maison indissociable de la petite ville d’Arbois. Soucieux de sauvegarder les savoir-faire, c’est aussi un homme tourné vers l’avenir, en quête permanente de nouvelles créations. Que ce soit à l’absinthe, à la gentiane ou à la mûre sauvage, ses chocolats sont bien souvent un hommage à ses racines jurassiennes  !

 Brigitte et Claude sont tombés fous amoureux d’une bâtisse exceptionnelle : la villa palladienne de Syam. Construite au XIXe siècle, elle est la réplique d’un chef-d’œuvre de la Renaissance italienne dessiné par l’architecte Andréa Palladio. Niché au cœur d’un écrin de verdure, ce joyau imaginé par un maître de forges jurassien est un voyage à travers le temps : tous les meubles d’origine ont été conservés dans un état exceptionnel…

Le Jura, c’est aussi une forêt emblématique, la plus grande sapinière de France qui fournit depuis toujours un bois qui a marqué l’histoire de l’habitat. Robert Dromard perpétue la tradition des tavaillons : des tuiles d’épicéa façonnées à la main. Un savoir-faire ancestral qui, à l’époque du développement durable, prend aujourd’hui tout son sens…

Ce voyage se termine, au cœur de magnifiques paysages enneigés, par une découverte du Jura sauvage, en compagnie de Daniel Mellina. Il est musher (meneur de chiens). Sa particularité est d’avoir choisi les chiens des chercheurs d’or : les Alaskan huskies pour de spectaculaires randonnées en traîneau, dans un décor digne du Grand Nord américain !


Réalisé par Katia Chapoutier
Une production : Eclectic