La Potée Comtoise

Recette proposée par Rosemarie Faivre dans l’émission Les Carnets de Julie – Les Montagnes du Jura

Image 15

Généreuse, familiale, la potée a pris, au fil des années, le nom de l’ancien plat de cuisson dans lequel elle était préparée à l’origine : un grand pot en terre, placé sur le feu, accueillait viandes et légumes de saison.
Populaire dans toutes les campagnes françaises, c’est un plat très complet qui est particulièrement prisé en hiver. La version franc-comtoise se distingue par ses viandes et ses charcuteries fumées (saucisse, lard, palette), vraiment typiques de la région, à l’image de la saucisse de Morteau, fumée au bois de genévrier ou de résineux.

Image 13

Ingrédients (pour 10 personnes)

2 saucisses de Morteau de 300 g environ chacune
300 de poitrine fumée
300 g de lard fumé
300 g de poitrine salée
1 palette fumée de 1 kg environ
1 chou frisé
200 g de carottes
10 navets “botte”
10 navets boule d’or
3 rutabagas
5 poireaux ficelés ensemble
20 de petites pommes de terre
2 gousse d’ail
1 oignon cloutés de clous de girofle
3 branches de Thym
de 6 feuilles Laurier

Préparation

Plongez les viandes (sauf la saucisse) dans une grande casserole d’eau non salée et portez à ébullition. Laissez frémir 20 minutes puis égouttez.

Mettez 4 litres d’eau dans une casserole haute. Plongez la poitrine salée et le lard fumé, la palette et ajouter l’ail en chemise, l’oignon,  le thym et laurier. Laisser mijoter 3/4 d’heure. Pendant ce temps, pelez les légumes. Coupez le chou et les rutabagas en deux. Ajoutez au bouillon les légumes et les saucisses et laissez cuire 45 minutes à 1 h (tester la cuisson des légumes avec la pointe d’un couteau, ils doivent être bien tendres).
Egoutter les légumes et mettez-les au centre d’un plat creux. Couper les viandes et disposez les tout autour.
Servez bien chaud, éventuellement accompagné de moutarde (mais moi je trouve ça dommage !).

Les conseils de Julie

La recette est à la base pour 6 mais elle nourrit aisément 10 bons mangeurs.
Veillez à ce que l’eau reste à frémissement sans bouillir.
Cette recette est simplissime mais elle peut frôler le sublime si vous suivez une règle, une seule: utilisez de très bons produits. Légumes et charcuterie de qualité donneront une potée de qualité… mais l’inverse est vrai aussi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s