FIMU 2013

Chaque année, durant tout le week-end de la Pentecôte, la ville de Belfort vit au rythme du FIMU. En effet, le Festival International de Musique Universitaire, fondé par la ville de Belfort et les étudiants de l’UTBM, rassemble depuis 1987 de plus en plus de spectateurs.

Pendant trois jours, près de 2500 musiciens se partagent les scènes, à travers 250 concerts totalement gratuits. Jazz, musique du monde, musique classique, électronique ou traditionnelle, la diversité musicale est représentée par environ 30 pays différents.

burkinabeCette année, rendez-vous les 18, 19 et 20 mai pour découvrir les nouveautés de l’édition 2013, danser aux sons des percussions et plonger dans l’univers musical du Burkina Faso !

Pour venir au FIMU :

  • Navettes gratuites sur Belfort toutes les 20 minutes
  • En voiture : se garer sur le parking du Techn’hom puis utiliser les navettes gratuites (c’est bien indiqué et des bénévoles se chargent de vous diriger)
  • En train : 3 € Aller/Retour au départ de Héricourt, Bas-Evette, Trois Chênes et Montbéliard.
    10€ Aller/Retour au départ de toutes les autres gares de Franche-Comté.

carte Belfort

Le plan ici // Programme : samedi , dimanche, lundi

Ce que j’en pense :
Une bonne sortie en famille, en plus, généralement il fait beau.
Il y en a pour tous les goûts, du Jazz à la musique du monde en passant par la musique expérimentale… Pour ma part j’aime faire un tour à l’Atria pour écouter la musique classique, ce n’est pas souvent qu’on en a l’occasion et c’est appréciable.
Les concerts s’étendent de 14H à minuit, on peut se restaurer sur place dans l’allée gourmande qui se situe entre la scène de l’Arsenal et le chapiteau Jazz.

A ne pas manquer !!

asiatique

Publicités

Les Eurockéennes

Le woodstock Franc Comtois ??
Non pas vraiment, il manque les moustaches, les rouflaquettes et le côté psychédélique, mais sinon c’est le même principe :
3 jours et 3 nuits de musique en plein air, toujours le premier week-end de juillet.(cette année, 29, 30 juin et 1er juillet)

Environ 90 000 entrées pour Belfort, soit 5 fois moins qu’à Woodstock en 1969.

Le festival des Eurockéennes est né en 1989, il devait s’appeler « le festival du Ballon » car l’idée était de faire un festival au Ballon d’Alsace, mais par soucis écologique, il a été déplacé sur la presqu’île du Malsaucy.
3 jours, 4 scènes, 59 concerts :
La grande scène accueille les têtes d’affiche nationales et internationales et 25 000 spectateurs.
Le club Loggia c’est la plus petite scène. Plus intime, elle accueille 4 000 personnes.
La plage, les pieds dans l’eau, 8 000 festivaliers peuvent  venir écouter les différents groupes.
L’esplanade green Room est la nouvelle scène qui remplace le chapiteau, devant, il y a de la place pour 17 000 mélomanes.

Pour ceux qui veulent profiter à fond, possibilité de dormir au camping en tente, sous un tipi ou en tente Inuits…

Bon, je ne peux pas vous parler de mes impressions pour l’instant, car je n’y ai jamais mis les pieds, problème d’emploi du temps…
Mais j’ai mes places pour cette année, donc je risque de poster mes commentaires after Eurock…

Pub de 1969 pour le festival de Woodstock, qui finalement n’a pas eu lieu à Woodstock…
« Trois jours de paix et de musique. Des centaines d’hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l’air pur ».