La plus belle région de France

La Plus belle région de France » : 5 émissions exceptionnelles durant lesquelles un jury d’experts sillonne les routes du pays pour un voyage inédit à travers toute la France.

Battle entre  Nord-pas-de-Calais et Franche-Comté :

0290017107378593-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-carriere-wellington-copie

Mine d’Oignies : Richard Szymzak, ancien mineur, accueille les membres du jury pour une visite guidée de la Mine d’Oignies. Ils vont essayer de comprendre comment l’industrie a redessiné l’espace naturel de la région sur des kilomètres. C’est en explorant l’ancien bassin minier et ses installations qu’ils vont découvrir le secret de ce paysage spectaculaire.

0290017107378595-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-cote-d-opale-copie

Pêche aux moules : Jean-Bernard Carillet, Clémentine Portier-Kaltenbach et Christian Etchebest rencontrent Myriam Pont, pêcheuse professionnelle, sur la Côte d’Opale. Les membres du jury vont découvrir un festin du Nord-Pas-de-Calais, les moules sauvages. La pêche aux moules est une activité qui date du Moyen âge.

 

0290017107378591-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-beffroi-copie

La carrière de Wellington : Jean-Bernard Carillet, Clémentine Portier-Kaltenbach et Christian Etchebest sont à Arras pour visiter un lieu historique du Nord-Pas-de-Calais. Ils s’enfoncent dans le sous-sol de la ville afin de découvrir la Carrière Wellington. Il s’agit d’un réseau de galeries souterraines qui a servi aux soldats alliés pour prendre les lignes allemandes par surprise lors de la Bataille d’Arras en 1917.

0290017107392779-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-franche-comte-chateau-de-joux

Le Château de Joux : Les experts démarrent la visite de la Franche-Comté dans le Doubs, dans la ville de La Cluse-et-Mijoux. Accompagné par Bélinda Tournier, le trio découvre le fort de Joux. Bordé d’un site naturel grandiose, il est désigné par Clémentine Portier-Kaltenbach comme l’un des plus beaux châteaux de France. Durant la visite, le jury s’essaie au maniement d’un trébuchet et d’un des canons du fort. En partie renforcée par l’ingéniosité de Vauban, l’enceinte est un grand chef-d’œuvre de la poliorcétique.

0290017107392789-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-franche-comte-vlcsnap-2014-05-30-14h39m47s185

La petite Sibérie : Jean-Bernard Carillet, Clémentine Portier-Kaltenbach et Christian Etchebest se lancent à présent dans une exploration des paysages du Jura. Pour cette découverte, le jury se fie à Michel Nicollier et à sa meute. A la tête de 41 chiens, le musher propose aux visiteurs d’enfourner chacun un traîneau. Clémentine Portier-Kaltenbach, elle, aura la chance d’effectuer sa randonnée avec Michel Nicollier lui-même. Au cœur de la petite Sibérie, les experts profitent d’une traversée de paysages comparables à ceux des pays nordiques.

0290017107392783-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToiY29sb3IiO3M6NToid2hpdGUiO30=-franche-comte-franche-comte-fromage

Le jury termine son périple en Franche-Comté dans le petit village de Saint-Antoine. Cette découverte observe une touche gourmande avec la dégustation du célèbre fromage régional, le comté. Toujours dans le Doubs, le trio visite le fort Lucotte de Saint-Antoine où il y rencontre Claude Querry. Passionné du comté, le maître affineur dévoile pour les experts la cave à 100 000 meules.

 

À vous de juger !

 

Les Carnets de Julie – Les Montagnes du Jura

Samedi 12 janvier 2013
Les Carnets de Julie du France 3 à 17h00 : Les Montagnes du Jura

Cette fois, c’est dans le Haut-Doubs et bien emmitouflée que Julie a décidé d’arrêter son petit bolide rouge au mois de décembre. Lieu stratégique pour connaître la gastronomie Franc-Comtoise.
Découverte de la Salaison, les tuyés, les cloches de Labergement-Sainte-Marie…

Rendez-vous demain sur France 3…

La Franche-Comté en quelques mots.

La Franche-Comté

Vous voilà Franc-Comtois ou Franc-Comtoise…
Présentation de votre nouvelle région en quelques mots…

Devise
Il est possible que vous entendiez un jour un Franc-Comtois dire :
-« Comtois, rends-toi ! Nenni ma foi ! »
Cette devise symbolise l’opiniâtreté et la détermination du Comtois lors de différents sièges notamment ceux de 1479 et 1636.

Les départements

  • Le Doubs (25) : 100 habitants/Km2 (j’y ai vécu 2 ans)
    Les habitants sont des Doubiens et non des Doubistes qui sont les habitants de Doubs une ville du Haut-Doubs.
  • Le Territoire de Belfort (90) : 233 habitants/Km2 (2 ans aussi là bas, j’ai quitté le Territoire avec regret)
    Ce département est rattaché à la Franche-Comté depuis 1982 seulement. Ses habitants n’ont pas de nom… Mais le 17 février 2011, un certain nombre de personnes a voté pour le nom de « Terrifortain » mais ce n’est pas du tout officiel. On parle plutôt d’habitant du Territoire de Belfort.
  • La Haute-Saône (70) : 45 habitants/Km2 (j’y vis depuis 2008)
    Le plus grand département, mais aussi le moins peuplé. La Haute-Saône subit les railleries des autres départements et se fait appeler  » la Haute-Patate », il paraîtrait aussi que les Haut-Saônois conduisent mal… Moi j’y vis depuis plusieurs années et franchement ce n’est pas là que j’ai vu les pires conducteurs…
    Mais bon chaque région a son souffre douleur, nous, on dit bien  » 62, méfie te « …
  • Le Jura (39) : 52 habitants au Km2
    Le département le plus touristique, le seul où je n’ai pas vécu, mais de temps en temps j’y séjourne afin de me ressourcer.
    Il y a tellement de belles choses à voir, d’endroits à découvrir que je crois qu’un jour je vais devoir emménager là bas.
Bon ! Parlons de La Capitale…  Non, pas Paris ! Besançon ou Besac pour les intimes.(Il faudra vous y habituer, les anciens utilisent souvent ce mot pour parler de Besançon)

Les habitants sont les Bisontins, Bisontines et ils sont 117 392.
Pour comparaison : à Roubaix il y a 96 959 habitants et Lille 184 647.

Stop aux préjugés !!

Automne 2004…

Mon premier automne en Franche-Comté. Je suis très surprise de voir à quel point il peut pleuvoir sans interruption durant des semaines entières. 2 jours seulement sans pluie sur un mois…La grosse déprime…pfff
Voici quelques photos des inondations… Le doubs déborde sur Valentigney.

Le plus drôle, c’est que tout le monde autour de moi était content pour moi : « Toi tu as l’habitude, ça doit te rappeler chez toi… »

Ha les clichés !! J’avais beau m’évertuer à leur dire que pas du tout… que chez moi (sur la côte) le vent balaie les nuages et quand il pleut, ce n’est que par averse mais qu’entre deux draches, il peut y avoir un grand soleil.

Mais impossible de les convaincre… Alors pour faire taire tous ces a priori, voici la carte relevant la moyenne de la pluviométrie de 1961 à 1990 en mm en France.

No comment !!