Le goût du Jura

Des Racines & des Ailes
Mercredi 7 novembre 2012 à 20h45 sur France 3

Région de lacs et de montagnes, le Jura est un territoire qui abrite des paysages incroyablement variés. A travers la Franche-Comté, nous partons à la découverte de ce paradis méconnu, entre nature sauvage et produits d’exception…

Stéphane Tissot est un viticulteur, précurseur en matière de culture biologique. Ce passionné des saveurs du Jura produit une trentaine de vins différents, privilégiant les méthodes douces héritées des anciens pour valoriser l’expression des terroirs. Nous le suivons dans l’élaboration du prestigieux vin de paille, un véritable nectar…

Nous allons également à la rencontre de Edouard Hirsinger reconnu comme l’un des meilleurs chocolatiers de France, incarnant la quatrième génération d’une maison indissociable de la petite ville d’Arbois. Soucieux de sauvegarder les savoir-faire, c’est aussi un homme tourné vers l’avenir, en quête permanente de nouvelles créations. Que ce soit à l’absinthe, à la gentiane ou à la mûre sauvage, ses chocolats sont bien souvent un hommage à ses racines jurassiennes  !

 Brigitte et Claude sont tombés fous amoureux d’une bâtisse exceptionnelle : la villa palladienne de Syam. Construite au XIXe siècle, elle est la réplique d’un chef-d’œuvre de la Renaissance italienne dessiné par l’architecte Andréa Palladio. Niché au cœur d’un écrin de verdure, ce joyau imaginé par un maître de forges jurassien est un voyage à travers le temps : tous les meubles d’origine ont été conservés dans un état exceptionnel…

Le Jura, c’est aussi une forêt emblématique, la plus grande sapinière de France qui fournit depuis toujours un bois qui a marqué l’histoire de l’habitat. Robert Dromard perpétue la tradition des tavaillons : des tuiles d’épicéa façonnées à la main. Un savoir-faire ancestral qui, à l’époque du développement durable, prend aujourd’hui tout son sens…

Ce voyage se termine, au cœur de magnifiques paysages enneigés, par une découverte du Jura sauvage, en compagnie de Daniel Mellina. Il est musher (meneur de chiens). Sa particularité est d’avoir choisi les chiens des chercheurs d’or : les Alaskan huskies pour de spectaculaires randonnées en traîneau, dans un décor digne du Grand Nord américain !


Réalisé par Katia Chapoutier
Une production : Eclectic

La Franche-Comté en quelques mots.

La Franche-Comté

Vous voilà Franc-Comtois ou Franc-Comtoise…
Présentation de votre nouvelle région en quelques mots…

Devise
Il est possible que vous entendiez un jour un Franc-Comtois dire :
-« Comtois, rends-toi ! Nenni ma foi ! »
Cette devise symbolise l’opiniâtreté et la détermination du Comtois lors de différents sièges notamment ceux de 1479 et 1636.

Les départements

  • Le Doubs (25) : 100 habitants/Km2 (j’y ai vécu 2 ans)
    Les habitants sont des Doubiens et non des Doubistes qui sont les habitants de Doubs une ville du Haut-Doubs.
  • Le Territoire de Belfort (90) : 233 habitants/Km2 (2 ans aussi là bas, j’ai quitté le Territoire avec regret)
    Ce département est rattaché à la Franche-Comté depuis 1982 seulement. Ses habitants n’ont pas de nom… Mais le 17 février 2011, un certain nombre de personnes a voté pour le nom de « Terrifortain » mais ce n’est pas du tout officiel. On parle plutôt d’habitant du Territoire de Belfort.
  • La Haute-Saône (70) : 45 habitants/Km2 (j’y vis depuis 2008)
    Le plus grand département, mais aussi le moins peuplé. La Haute-Saône subit les railleries des autres départements et se fait appeler  » la Haute-Patate », il paraîtrait aussi que les Haut-Saônois conduisent mal… Moi j’y vis depuis plusieurs années et franchement ce n’est pas là que j’ai vu les pires conducteurs…
    Mais bon chaque région a son souffre douleur, nous, on dit bien  » 62, méfie te « …
  • Le Jura (39) : 52 habitants au Km2
    Le département le plus touristique, le seul où je n’ai pas vécu, mais de temps en temps j’y séjourne afin de me ressourcer.
    Il y a tellement de belles choses à voir, d’endroits à découvrir que je crois qu’un jour je vais devoir emménager là bas.
Bon ! Parlons de La Capitale…  Non, pas Paris ! Besançon ou Besac pour les intimes.(Il faudra vous y habituer, les anciens utilisent souvent ce mot pour parler de Besançon)

Les habitants sont les Bisontins, Bisontines et ils sont 117 392.
Pour comparaison : à Roubaix il y a 96 959 habitants et Lille 184 647.