Trance

Sortie 08 mai 2013Trance
Réalisateur :
Danny Boyle
Acteurs : 
James McAvoy, Rosario Dawson, Tuppence Middleton, Vincent Cassel
Lieux de tournage : Une petite scène à la Chapelle Notre Dame du Haut à Ronchamp (70)

Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Commissaire-priseur expert dans les œuvres d’art, Simon se fait le complice du gang de Franck pour voler un tableau d’une valeur de plusieurs millions de dollars. Dans le feu de l’action, Simon reçoit un violent coup sur la tête. À son réveil, il n’a plus aucun souvenir de l’endroit où il a caché le tableau. Ni les menaces ni la torture ne lui feront retrouver la mémoire. Franck engage alors une spécialiste de l’hypnose pour tenter de découvrir la réponse dans les méandres de l’esprit de Simon…

Quelques secondes à l’écran, la chapelle apparaît dans la brume d’un souvenir lointain… enveloppée de mystères.

chapelle_ronchamp-4bc1

Vincent Cassel Ronchamp

Photo de Clémence Glon

Photo de Clémence Glon

Publicités

Poupoupidou

Sortie 12 janvier 2011
Réalisateur : 
Gérard Hustache-Mathieu
Acteurs : 
Jean-Paul Rouve, Sophie Quinton, Guillaume Gouix, Olivier Rabourdin, Clara Ponsot, Arsinee Khanjian, Eric Ruf, Lyes Salem
Lieux de tournage : Mouthe, Chapelle Saint Maurice

Synopsis :

Il est parisien et l’auteur de polars à succès. Elle est l’effigie blonde du fromage Belle de Jura, la star de toute la Franche-Comté, persuadée qu’elle était, dans une autre vie, Marilyn Monroe… Quand ils vont se rencontrer à Mouthe, la ville la plus froide de France, lui est en panne totale d’inspiration et elle déjà morte. “Suicide probable aux somnifères” conclue la gendarmerie. David Rousseau n’y croit pas. En enquêtant sur le passé de Candice Lecoeur, il est sûr de tenir l’inspiration pour un nouveau roman…

Ma critique :

Une bande son assez sympa, une intrigue qui tient la route, un sujet noir autour d’une « vedette » de Franche-Comté traité avec humour.
Jean-Paul Rouve et son air pince-sans-rire colle parfaitement à l’ambiance du film.
Seul bémol, je me pose 3 questions, pourquoi  :
– le brigadier Leloup pleure t’il à la découverte du corps, quel est son lien avec la victime ?
– y a t’il un homme nu dans l’arbre ?
– Rousseau a t’il les oreilles hypersensibles ?
Où ça nous mène ??
Mais ça n’empêche que j’ai passé un bon moment devant le film.